Visuel Amélie

Visuel Amélie

mardi 2 mai 2017

La diversité ? ça passe aussi par la musique

Hasard du calendrier, le Master Class d’Avril se situait dans l’entre-deux tour d’élections présidentielles. La rubrique Débat d’Idées de François Mauger dans le Trad’Mag N° 172 nous pose la question suivante :

« Pour qui vote le folk ? »

Vous qui venez danser des bourrées chorégraphiées et autres danses traditionnelles à Blanot, avez-vous conscience d’effectuer un acte hautement et éminemment politique ?

« S’intéresser aux musiques et danses traditionnelles est un acte politique » affirme Erik Marchand chanteur et musicien de culture bretonne « c’est s’impliquer dans le mouvement associatif. (…) Donc oui c’est déjà une volonté de se réunir pour avoir une expression commune, une représentation de quelque chose qui nous semble important. »
L’accordéoniste Raphnin Morel, président de l’association auvergnate des Brayauds, ne peut que renchérir : « Notre mouvement est hautement politique (…). Quand l’association des Brayauds s’est créée en 1980 c’était dans un but d’éducation populaire et il n’y a rien de plus politique que ça. »
Max Leguem président de la FAMDT (Fédération des associations de musiques et danses traditionnelles) va plus loin : « Dans une vraie République laïque et fraternelle, il devrait y avoir une égale dignité des cultures. Il devrait être fait la même place à toutes dans l’espace public, les scènes nationales… Et bien non ! La République choisit de valoriser des formes  culturelles au détriment d’autres (…). Donc aujourd’hui défendre les musiques et danses traditionnelles est un acte politique !

Pierre Corbefin pour sa part souligne le déficit énorme de sociabilité de notre société marchande qui pousse les gens à consommer seuls et vite. La danse traditionnelle permet d'avoir des pratiques communautaires, de retrouver les autres, de les rencontrer. Cela construit de la sociabilité c'est-à-dire le plaisir que les gens ont d'être avec les autres. 

video


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire