jeudi 9 novembre 2017

Virée dans le Berry, 2ème édition !



Samedi 28 octobre 2017. Branle-bas général à 10 h à Cluny, 9 bourguignons et un breton  bourlingueurs grimpent dans deux bagnoles avec leur barda.
But : Stages et bal pour la 4ème Nuit de la Bourrée en Berry option héBergement et bamboula chez Bernard Trouvé jusqu’au lundi suivant pour un bout de la bande.
Chantal, Isabelle, Jocelyne, Marie-Hélène, Nancy, Sylvie et Dédé chaussent leurs ballerines pour un stage Bourrée du Berry. Muriel et Eric nos amis bardes nous font la bise et nous souhaitent la bienvenue. 
Gaétan et Amélie prennent un bolide et bourlinguent jusqu’à leur lieu de stage pour barytons boute-en-train. En chemin, ils déposent Loïc qui souhaite écouter le baratin d’un guide babillant dans la bucolique baraque de George Sand à Nohant.
Après un repas berrichon bien venu et un bal à belle énergie, Bernard convoie la bande jusqu’à sa baronnie berrichonne boisée. Dehors, les bassins créent un biotope où batifolent les libellules. Grand amateur de brocantes, Bernard collectionne bibelots et bouquins qui habillent les bahuts d’un bric-à-brac original.
La bouilloire arrose le romarin pour un breuvage bienfaisant qui complète l’incontournable gingembre.

Banquet le dimanche avec tous les amis berrichons, le cuissot de chevreuil est accompagné par quelques bouteilles non bouchonnées. On nous bichonne !
Balade digestive à la rencontre du belliqueux jars, des biques et autres bestiaux de la basse-cour.
Il est déjà temps de plier bagages sans oublier quelques boutures pour 6 des bourlingueurs. Retour en Bourgogne en bravant la bourrasque.
Pendant ce temps, Bernard emmène Dédé, Isabelle, Nancy et Sylvie barboter dans les flaques d’eau et de boue sans bottes. C’est bien plus bidonnant ! Il serait possible de bourrer les baskets de boules de papier journal et les déposer près des bûches qui brûlent dans le poêle ; il suffirait d’y penser…

Lundi matin, nous avons la bougeotte et déambulons dans les boutiques de potiers de La Borne. Brève bifurcation par le hameau « Les Poteries » où de nombreuses bourrées ont été dansées avec brio.
La belle musique de Décibal sonne à notre arrivée en Bourgogne, la boucle est bouclée sans bémol !
texte d'Isa Charvet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire